À propos des énergies renouvelables

Comment fonctionne une éolienne ?
Comment fonctionne une centrale solaire ?
Sites internet utiles

Comment fonctionne une éolienne ?

 

schema-eolienne

Grâce à la girouette (1) située à l’arrière de la nacelle, l’automate (2) commande aux moteurs d’orientation de placer l’éolienne face au vent dès que celui-ci se lève. Les trois pales (3) sont mises en mouvement par la seule force du vent. Elles entraînent avec elles l’axe lent (4), le multiplicateur (5), l’axe rapide (6) et la génératrice (7). Lorsque la vitesse du vent est suffisante (15 km/h), la génératrice de l’éolienne peut être couplée au réseau électrique. Le rotor tourne alors à sa vitesse nominale (environ 15 tours par minute) et la génératrice à environ 1 500 tours par minute. La génératrice délivre alors un courant électrique alternatif à la tension de 690 volts dont l’intensité varie en fonction de la vitesse du vent. Ainsi, lorsque la vitesse du vent croît, la portance s’exerçant sur le rotor augmente et la puissance délivrée par la génératrice s’élève.

Quand la vitesse du vent atteint 45 km/h, l’éolienne fournit sa puissance nominale. Cette puissance est alors maintenue constante en réduisant progressivement la portance sur les pales. Une unité hydraulique ou électrique régule la portance en modifiant l’angle des pales qui pivotent sur leurs roulements. Lorsque la vitesse du vent dépasse 90 km/h, les pales sont mises “en drapeau“ (parallèles à la direction du vent) et leur portance devient quasiment nulle. L’éolienne ne produit plus d’électricité. Tant que la vitesse du vent reste supérieure à 90 km/h, le rotor tourne en roue libre (quelques tours par minute) et la génératrice est déconnectée du réseau. Dès que la vitesse du vent diminue, l’éolienne se remet en production.

Toutes ces opérations sont entièrement informatisées et gérées par automate. En cas d’arrêt d’urgence, un frein à disque placé sur l’axe rapide permet de mettre l’éolienne en sécurité. A l’arrière de la nacelle, un transformateur convertit la tension de 690 volts en 20 000 volts, tension du réseau national d’Electricité de France, sur lequel toute l’électricité produite est injectée.

Maintenance des éoliennes

Une maintenance préventive est programmée régulièrement. Les machines sont suivies et pilotées à distance. En cas d’anomalie, un signal est communiqué par l’éolienne vers le centre de maintenance.
Une équipe se rend rapidement sur le site pour traiter la défaillance.

Comment fonctionne une centrale solaire ?

 

schema-pv

Cette technologie vise à transformer directement en électricité le rayonnement solaire grâce à des cellules photovoltaïques. Ces dernières, exposées à la lumière, absorbent l’énergie des photons. Ceux-ci mettent en mouvement des électrons qui sont happés par un champ électrique interne. Les électrons collectés à la surface de la cellule génèrent un courant électrique continu.

La tension de sortie d’une cellule photovoltaïque est faible (de l’ordre de 0,6 V). C’est pourquoi les cellules sont connectées en série, puis encapsulées entre une plaque de verre à l’avant et un autre matériau étanche à l’humidité à l’arrière.

Elles forment ainsi un module photovoltaïque, appelé aussi panneau (1). Ces panneaux interconnectés forment une centrale. Ils produisent un courant continu transformé en courant alternatif par un onduleur (2). Ce courant, en passant par un transformateur (3), est élevé à la tension du réseau électrique pour être injecté sur le circuit de distribution (4).

Le matériau utilisé le plus couramment aujourd’hui pour les cellules est le silicium, mais la recherche progresse sur d’autres composés (indium, sélénium, organique…).

Les panneaux photovoltaïques peuvent également être soit intégrés au bâtiment, soit implantés au sol, formant ainsi une centrale locale.

Pour le photovoltaïque, environ 2 hectares sont nécessaires pour installer 1 mégawatt-crête (MWc) de panneaux au sol.

Maintenance de la centrale solaire :

Des maintenances préventives sont programmées tous les ans. Les onduleurs et les équipements électriques sont suivis et pilotés à distance par une équipe de maintenance (7 jours/7).

En cas d’anomalie, une alarme est communiquée par la centrale vers le centre de supervision. En cas d’urgence, une équipe de techniciens se rend rapidement sur le site afin de traiter la défaillance.

Pour assurer la sécurité des installations, le site est clôturé et équipé d’un système de vidéo-surveillance.

 

liens utiles

 

 

France Energie Eolienne

France Energie Eolienne représente les professionnels de l’éolien depuis 1996 et est le porte-parole de l’éolien en France. Les membres de FEE ont construit plus de 90% des turbines installées sur le territoire français et en exploitent plus de 85%.

 

 

Syndicat des Energies Renouvelables

Le Syndicat des Énergies Renouvelables regroupe, directement ou indirectement, plusieurs milliers d’entreprises, concepteurs, industriels et installateurs, associations professionnelles spécialisées, représentant les différentes filières. Parmi ses adhérents figurent les plus grands énergéticiens mondiaux ou nationaux comme des groupes ou acteurs locaux des énergies renouvelables.

 

 

Association Négawatt

Une association qui propose une démarche, un scénario, des propositions concrètes sur l’énergie. Ce scénario s’appuie notamment sur la sobriété énergétique dans nos usages individuels et collectifs de l’énergie, l’efficacité énergétique dans nos équipements et moyens de production, et un recours affirmé mais maîtrisé aux énergies renouvelables dont l’énergie éolienne.

 

 

ENGIE

ENGIE est un acteur mondial de l’énergie et expert dans 3 métiers : l’électricité, le gaz naturel et les services à l’énergie. Le Groupe inscrit la croissance responsable au cœur de ses métiers pour relever les grands enjeux de la transition énergétique vers une économie sobre en carbone : l’accès à une énergie durable, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, la sécurité d’approvisionnement et l’utilisation raisonnée des ressources.
J’apprends l’Energie

J’apprends l’Énergie est un dispositif pédagogique gratuit proposé par ENGIE. Lancé en 2013, il offre aux enseignants et aux professionnels de l’orientation des outils pour les accompagner dans leur année scolaire.

 

 

Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer

Le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer chargée des Relations internationales sur le climat prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans les domaines du développement durable, de l’environnement et des technologies vertes, de la transition énergétique et de l’énergie, notamment en matière tarifaire, du climat, de la prévention des risques naturels et technologiques, de la sécurité industrielle, des transports et de leurs infrastructures, de l’équipement, de la mer, à l’exception de la construction et de la réparation navales, ainsi que dans les domaines des pêches maritimes et de l’aquaculture.
CLER

Le CLER, Réseau pour la transition énergétique, est une association agréée de protection de l’environnement créée en 1984 et habilitée à siéger dans les instances nationales. Il a pour objectif de promouvoir les énergies renouvelables, la maîtrise de l’énergie, et, plus largement, la transition énergétique. Aujourd’hui, le CLER fédère un réseau de près de 300 structures professionnelles réparties sur l’ensemble du territoire.

 

 

 

Amorce

AMORCE constitue le premier réseau français d’information, de partage d’expériences et d’accompagnement des collectivités (communes, intercommunalités, conseils départementaux, conseils régionaux) et autres acteurs locaux (entreprises, associations, fédérations professionnelles) en matière de politiques Energie-Climat des territoires (maîtrise de l’énergie, lutte contre la précarité énergétique, production d’énergie décentralisée, distribution d’énergie, planification) et de gestion territoriale des déchets (planification, prévention, collecte, valorisation, traitement des déchets).

 

 

Planète éolienne

Planète éolienne, la fédération des énergies du vent, rassemble des membres motivés par la promotion et la défense de l’énergie éolienne, tant sur le plan qualitatif que quantitatif. Leur identité repose sur le respect de l’environnement humain, naturel et paysager et sur le souci de la qualité de la vie des générations futures. Le site propose de nombreuses informations générales et dément les rumeurs qui circulent autour de l’électricité produite par le vent. Vous trouverez également tout ce qu’il faut savoir pour créer une association locale de promotion de l’éolien.

 

 

Photovoltaïque.info

Photovoltaique.info est l’outil indispensable pour comprendre les enjeux et les démarches associés au photovoltaïque.

 

 

Office National des Forêts

Au service de la société, l’Office National des Forêts prépare avec ses partenaires la forêt et les espaces naturels de demain et agit pour qu’ils participent activement à la résolution des grands enjeux du développement durable : lutte contre les changements climatiques, développement des énergies renouvelables, conservation de la biodiversité, qualité de l’eau, prévention contre les risques naturels… tout en assurant au meilleur niveau la fonction essentielle de production de bois.

 

 

Ligue de Protection des Oiseaux

La Ligue de Protection des Oiseaux est aujourd’hui la première association de protection de la nature en France. Elle œuvre au quotidien pour la protection des espèces, la préservation des espaces et pour l’éducation et la sensibilisation à l’environnement.

 

 

Eoliennes en mer Dieppe Le Tréport

Le projet de parc éolien en mer de Dieppe – Le Tréport prévoit l’installation de 62 éoliennes d’une puissance unitaire de 8 MW, sur une surface de 91,5 km2. Découvrez les grands enjeux, les caractéristiques ainsi que les actualités du projet. https://windeurope.org/about-us/new-identity/ Cette association a pour objectif de faciliter les politiques et initiatives nationales et internationales en faveur du développement de l’énergie éolienne, de ses infrastructures et de sa technologie. Son but est de développer une énergie future plus propre et plus durable.

 

 

Windeurope (ex EWEA)

Cette association a pour objectif de faciliter les politiques et initiatives nationales et internationales en faveur du développement de l’énergie éolienne, de ses infrastructures et de sa technologie. Son but est de développer une énergie future plus propre et plus durable.